trecobat constructeur
septembre 20th, 2015 by nvoi

Trouver un constructeur est une partie importante de son projet de construction de maison. Aujourd’hui, un avis sur le constructeur Trecobat, plus gros constructeur de maisons de l’ouest de la France (Bretagne et Pays de Loire)

Trecobat : une organisation au carré

La société Trecobat a son siège dans le département 29. C’est une grosse société qui réalise entre 80 et 110 millions de chiffre d’affaire par an, on en déduit un volume de maisons de l’ordre de 700 par an. C’est beaucoup, quand le marché global des constructions de maisons pour particuliers en France est de l’ordre de 120 000 par an, les autres chiffres de la construction venant de promoteurs immobiliers et autres investisseurs en appartement.

Afin d’optimiser son fonctionnement, Trecobat a établi des procédures pour tout son fonctionnement interne, et notamment pour les achats, partie cruciale pour maitriser les couts. Spécificité de ce constructeur, c’est lui qui achète directement les matériaux et les fait livrer sur le chantier. Cela permet de négocier des rabais sur le volume, et donc d’avoir, à un prix modéré (disons un peu inférieur à la moyenne), une maison de qualité supérieure à la moyenne, pour tout ce qui est matériaux de murs, de sols, d’isolation, de toit, etc.

En quelque sorte, Trecobat c’est un Auchan de la construction, là où beaucoup d’autres constructeurs en sont resté à la méthode « épicier du coin ».

Trecobat fait aussi des maisons bois, mais cela est un peu passé de mode.

Les artisans : point faible

Problème de Trecobat : si dans les régions où elle est fortement implantée (notamment Bretagne ouest), la société est connue et fidélise ses artisans, cela n’est pas vrai dans ses « terres de missions » plus à l’est et au sud. Conséquence, les ouvriers qui acceptent de travailler avec Trecobat sont en partie des ptits jeunes ou des artisans en difficulté. Ils sont séduits par l’idée de ne pas avoir à commander leurs matériaux: pas d’argent à avancer. Problème, cela veut dire que ils ne font pas de marge dessus. Surtout, Trecobat cherchant à limiter les couts partout, ils ont tendance à payer assez tard les artisans. Il s’ensuit que les artisans rechignent à venir sur les chantiers, et que les conducteurs de travaux sont débordés de travail. Il est fréquent que les conducteurs de travaux Trecobat ne répondent pas au téléphone, vous trouverez des témoignages sur les forums.

 

Point fort : le rapport qualité/prix

Au final, malgré les péripéties inhérentes à toutes les constructions, les maisons Trecobat ont un rapport qualité prix excellent, un des meilleurs pour le milieu de gamme. Trecobat a été un des premiers constructeurs de l’ouest à maitriser les constructions modernes économes en énergie (BBC à l’époque), dès 2009-2010, bien avant que cela ne soit obligatoire. Les ouvriers mettant 1 ou 2 ans à maitriser les techniques associées à ces nouveaux matériaux économes, Trecobat a eu un coup d’avance jusqu’à récemment.

Cela reste un constructeur de milieu de gamme, maitrisant bien les aspects techniques, et avec des plans sur mesure assez sympas et modernes.

Posted in Constructeur Tagged with: , , ,

effinergie BBC
novembre 14th, 2012 by nvoi

Lorsque nous avons lancé la construction de notre maison en février 2012, nous l’avons choisie BBC (Bâtiment Basse Consommation), car nous savions que cette norme allait devenir obligatoire pour tout le monde rapidement.

 

De fait, à partir du 1er janvier 2013, il est obligatoire, pour les nouveaux permis de construire, de bâtir une maison économe en énergie.

Cependant, les constructeurs nous ont fait un amalgame entre les normes, comme si le BBC et la RT2012, c’était pareil.

 

Les différences administratives

Mais en fait, ce n’est pas le cas. Il y a peu de différences entre les deux mais :


1) Du point de vue administratif, c’est différent. D’ailleurs le label BBC n’est disponible que pour les maisons construites avant fin 2012. Voire plus tôt pour des habitations d’état : du coup l’état s’est auto-arrogé le droit de certifier comme BBC 2005 des bâtiments soumis à la réglementation 2012

La raison est simple : le label, appelé « BBC+ » ou « BBC2012 », n’existe pas encore

2) Et c’est ce qui est sous entendu dans le point 1 : la RT 2012 « englobe » le BBC, mais l’inverse n’est pas vrai. Pour qu’un bâtiment prévu en BBC soit éligible à la RTT 2012, il y aura quelques petits travaux, et un surcoût à prévoir.

Mais bon, c’est un point de détail, puisque de toute façon il est encore impossible d’avoir une certification RT2012. Pour encore quelques mois

Posted in Plan Tagged with: ,