mars 5th, 2016 by nvoi

Les maisons Bouvier, c’est une petite société de construction de maisons, active sur la Loire-Atlantique (44), et principalement en nord Loire.

Au niveau légal, la société s’appelle COGEMI, Compagnie de gestion de la maison individuelle. Elle  est dirigée par Mme Renée Fournel et basée à Saint-Nazaire. Une 2e agence se situe à Sainte Luce sur Loire, en banlieue est de Nantes.

Un constructeur local

Bouvier réalise un chiffre d’affaires de 4,2 M€ (2014). La rentabilité est positive, comprise entre 3 et 4% ces dernières années. L’entreprise emploie au total une dizaine de personnes.

Bouvier insiste beaucoup sur la nature artisanale de l’entreprise. C’est quelque chose qui transparaît effectivement des discussions avec leurs commerciaux. Ils se connaissent, travaillent ensemble depuis longtemps, et connaissent leurs artisans.




Ils construisent tout type de maison, de la petite maison d’entrée de gamme de l’ordre de 75 80 m2, à la grosse maison de 150 ou 170 m2.

C’est un constructeur qui, contrairement à la plupart de ses (plus gros) concurrents, ne participe pas aux salons de l’habitat, de l’immobilier, et autres salons locaux au long de l’année. Tout simplement parce qu’ils ne sont pas dans l’ostentation et la recherche de contacts à tout prix. Ainsi, la plupart des nouvelles constructions viennent par des recommandations de proches ou d’amis.

Une qualité standard

Ni excellente, ni mauvaise, la qualité des maisons Bouvier est dans la norme des constructeurs. Bouvier est intéressant pour des gens qui veulent être aidés et guidés, car ils ont des partenaires pour trouver des terrains, et savent aussi bien dessiner des avant-projets de maison et des plans sur mesure.

 

Ils préconisent par exemple la construction sur terre plein, et non sur vide sanitaire, car ils savent que les artisans avec qui ils travaillent, maîtrisent cette technique.

Après, côté descriptif et matériaux proposés, et par rapport au prix, on est dans la moyenne. C’est à dire qu’en rapport qualité/prix, on est derrière des société optimisées et « constructeurs de masse » comme Trecobat, peut être 5% plus cher. Par contre, on a une qualité de suivi, de choix et de personnalisation de l’intérieur, qui sera supérieure.

Autre point à surveiller : afin de paraître pas cher, Bouvier à tendance à sortir plusieurs choses du prix final : des voies d’accès et terrassement, des surplus de carrelage en option, ou d’autres choses habituellement comprises chez d’autres constructeurs. Ils sont honnêtes et indiquent bien cela dans la notice, mais attention à bien faire vos totaux de manière comparable !

Enfin, en terme de matériaux « haut de gamme », Bouvier ne sera pas le constructeur adéquat. Du fait de leur faible volume de maison, si vous souhaitez le dernier cri de la domotique, du matériau vert, des volets en BSO (brise soleil orientable) ou des carrelages rectifiés de grande taille (ce sont juste des exemples), mieux vaut aller voir des constructeurs comme Berthelot sur Nantes.

Par contre, ils seront bons sur le plan, son optimisation et la forme de la maison et son aspect extérieur. Allez donc les voir pour vous faire votre propre avis.

Posted in Constructeur Tagged with:

décembre 30th, 2015 by nvoi

La société Berthelot Constructions, dirigée par M. Jean-Luc Descombes, est basée à Carquefou. Elle opère une double activité de construction de maisons individuelles, et aussi de lotisseur, via son enseigne « BERDES », qui achète des terrains pour les diviser et les viabiliser.

C’est une société sérieuse : au petit jeu du taux de l’assurance Dommage ouvrage, elle ressort à seulement 1%, ce qui est bas.

Des hauts et des bas

Comme toutes les sociétés de construction, elle a connu des chiffres d’affaires cycliques. Dans le dernier rapport publié sur société.com (mars 2012), le CA ressort à 16,5MEUR, soit l’équivalent de 110 maisons moyennes, avec une rentabilité nette correcte, de 3%;

  • 8,5 ME avec Berthelot Constructions
  • 7 ME avec « Constructions Ouest Home », la marque « low cost » de Berthelot
  • 1 ME avec Berdes

c’est à peu près sa moyenne de long terme, mais en 2007, le CA était de 25 millions. et en 2009 de 12 millions, donc l’entreprise est très dépendante de la conjoncture, encore plus que d’autres.

Berthelot revendique 8000 maisons construites en 40 ans, mais visiblement on est en dessous de cette moyenne de 200/an ces dernières années.

 

Implantations

Berthelot a toujours des bureaux à Carquefou et Pornichet. Ainsi que Ancenis et Rezé dans le groupe. Une agence à Orvault a été fermée. L’activité de Lotisseur, via Berdes, a réalisé un CA de 1,1ME en 2013. Cette activité est également très variable, puisqu’elle a atteinte par exemple 4 ME en 2008.

Berthelot sait aussi réaliser des cabinets médicaux.

Ces agences, l’implantation et les chiffres, en font un acteur local de la Loire Atlantique, qui rayonne sur tout le département et un petit peu sur les bords (nord Vendée, ouest Maine-et-Loire, etc.)

 

Qualité et sur mesure

Berthelot constuit des maisons sur mesure, pas avec des plans tout faits. Ils maitrisent tous les types d’architecture de l’ouest : plain-pied ou étage, ardoise, tuile, toit terrasse, traditionnelle…

Le constructeur se montre réactif en cas de problèmes, que ce soit les réponses de chef de chantier ou la recherche de solutions. Il n’y a d’ailleurs aucun avis négatif sur les forums. Bien sur, quelques problèmes courants avec les constructeurs : des retards, des placements de prise incorrects, des erreurs de plomberie, des relances à faire au conducteur de travaux, des imperfections d’enduit… rien de grave.

Pour la qualité des matériaux, Berthelot est clairement dans les constructeurs de qualité : ils travaillent quasiment toujours en plâtre (brique plâtrière) pour les cloisons. Pour les extérieurs, ils savent construire en brique, pour un prix presque identique au parpaing.

Bien sur, cela a un prix. Compter en norme RT2012 de l’ordre de 1500 euros le m2 utile (cf. comment calculer le prix au mètre carré), après négociations. Bien sur, cela dépend de votre niveau d’exigence. Cela risque d’être un petit peu plus cher que des maisons « cubes optimisés » du type de celles que font Depreux ou Trecobat, mais le surcoût en vaudra la chandelle.

A ce niveau de prix, vous pourrez attendre aussi des automatismes sur les volets, des grands carreaux de 60cm pour le carrelage, une porte d’entrée au choix, et de l’aluminium sur une bonne partie des baies.

Notre avis est donc positif pour ce constructeur, à condition que vous trouviez chaussure à votre pied lors du plan sur mesure et du chiffrage associé

Posted in Constructeur Tagged with:

trecobat constructeur
septembre 20th, 2015 by nvoi

Trouver un constructeur est une partie importante de son projet de construction de maison. Aujourd’hui, un avis sur le constructeur Trecobat, plus gros constructeur de maisons de l’ouest de la France (Bretagne et Pays de Loire)

Trecobat : une organisation au carré

La société Trecobat a son siège dans le département 29. C’est une grosse société qui réalise entre 80 et 110 millions de chiffre d’affaire par an, on en déduit un volume de maisons de l’ordre de 700 par an. C’est beaucoup, quand le marché global des constructions de maisons pour particuliers en France est de l’ordre de 120 000 par an, les autres chiffres de la construction venant de promoteurs immobiliers et autres investisseurs en appartement.

Afin d’optimiser son fonctionnement, Trecobat a établi des procédures pour tout son fonctionnement interne, et notamment pour les achats, partie cruciale pour maitriser les couts. Spécificité de ce constructeur, c’est lui qui achète directement les matériaux et les fait livrer sur le chantier. Cela permet de négocier des rabais sur le volume, et donc d’avoir, à un prix modéré (disons un peu inférieur à la moyenne), une maison de qualité supérieure à la moyenne, pour tout ce qui est matériaux de murs, de sols, d’isolation, de toit, etc.

En quelque sorte, Trecobat c’est un Auchan de la construction, là où beaucoup d’autres constructeurs en sont resté à la méthode « épicier du coin ».

Trecobat fait aussi des maisons bois, mais cela est un peu passé de mode.

Les artisans : point faible

Problème de Trecobat : si dans les régions où elle est fortement implantée (notamment Bretagne ouest), la société est connue et fidélise ses artisans, cela n’est pas vrai dans ses « terres de missions » plus à l’est et au sud. Conséquence, les ouvriers qui acceptent de travailler avec Trecobat sont en partie des ptits jeunes ou des artisans en difficulté. Ils sont séduits par l’idée de ne pas avoir à commander leurs matériaux: pas d’argent à avancer. Problème, cela veut dire que ils ne font pas de marge dessus. Surtout, Trecobat cherchant à limiter les couts partout, ils ont tendance à payer assez tard les artisans. Il s’ensuit que les artisans rechignent à venir sur les chantiers, et que les conducteurs de travaux sont débordés de travail. Il est fréquent que les conducteurs de travaux Trecobat ne répondent pas au téléphone, vous trouverez des témoignages sur les forums.

 

Point fort : le rapport qualité/prix

Au final, malgré les péripéties inhérentes à toutes les constructions, les maisons Trecobat ont un rapport qualité prix excellent, un des meilleurs pour le milieu de gamme. Trecobat a été un des premiers constructeurs de l’ouest à maitriser les constructions modernes économes en énergie (BBC à l’époque), dès 2009-2010, bien avant que cela ne soit obligatoire. Les ouvriers mettant 1 ou 2 ans à maitriser les techniques associées à ces nouveaux matériaux économes, Trecobat a eu un coup d’avance jusqu’à récemment.

Cela reste un constructeur de milieu de gamme, maitrisant bien les aspects techniques, et avec des plans sur mesure assez sympas et modernes.

Posted in Constructeur Tagged with: , , ,