plaque à induction
août 14th, 2015 by nvoi

Nous allons voir les différents critères de choix d’une bonne plaque à induction : taille, puissance, marque.. c’est un gros investissement dans la cuisine d’une maison neuve.

Les caractéristiques de base

  1. La puissance de chaque plaque : elle est importante pour la montée en température rapide (typiquement l’ébullition de l’eau), et pour cela, le plus c’est le mieux. Cependant les plaques haut de gamme qui ont un foyer à 4500 ou 5000 W coutent beaucoup plus cher : il faut donc faire un choix au niveau qualité/prix en fonction de votre budget. Au dessus de 3500W, ça va, en dessous ça sera un peu long
  2. La puissance totale : la plupart dépassent les 7000W ce qui est largement suffisant, à moins d’avoir 4 plaques allumées et à fond en même temps:
    alors là forcément on ne peut pas fournir du 4 x 3000W. En même temps, la plupart des logements sont raccordés à EDF en 12kw ou 9kw, donc des plaques d’une telle puissance disjoncteraient fréquemment.
  3. Le diamètre des foyers circulaires : il faut savoir que souvent les poêles de 28cm de diamètre, ont un fond plat de seulement 22cm. Il faut donc regarder la diamètre des foyers, car le mieux est de les avoir proche de la taille de vos fonds de casseroles. 24cm de diamètre de foyer, c’est bien pour la plupart des gens. Les grands foyers de 28 sont souvent utilisables à partir de 18cm; Faites attention si vous pensez que 3 foyers vous suffisent : souvent, le 3e foyer est beaucoup plus petit, 14 ou 16cm, et pourra à peine accueillir une petite casserole.

Le type de foyer

On appelle foyer les zones chauffantes sur les plaques. En effet, historiquement il y a avait quelques cercles chauffants sous les plaques à induction. La particularité de l’induction, c’est que c’est le contact entre l’ustensile et la plaque qui active la chaleur. Il est donc
intéressant d’avoir des zones chauffantes les plus larges possibles, car ça ne coutera pas plus cher à l’usage.

Depuis quelques années, les cercles ont de la concurrence :
– soit des zones complètes (inventées par De Dietrich)
– soit des moitiés de plaque : ces zones peuvent souvent se diviser en deux, avec minuterie et puissance séparées. C’est un gros avantage quand on a un grand plat en longueur

Les foyers en cercles ont des tailles variables : là aussi mieux vaut en avoir de plus grands.

La taille de la plaque

La majorité des plaques sont prévues pour un « trou » d’encastrement standard, c’est à dire 49cm de profondeur et 56cm de largeur. La plaque dépasse un peu sur les bords et a une dimension de environ 52cm de profond, la largeur variant généralement entre 60 et 65cm
Il existe des mini plaques pour studios (demi taille) ou des plaques plus larges..

Les fonctionnalités

Contrairement à d’autres électros qui sont blindés de fonctionnalités et d’électronique, pour les plaques, les fonctionnalités sont réduites. Les esprits scientifiques en sont pour leur frais. Du coup la liste à vérifier est vite faite, et pas si important que ça:
– Le booster, c’est la possibilité d’augmenter la puissance d’une plaque. Souvent, ce n’est faisable que sur une plaque à la fois, et ça augmente de 20 à 50% la puissance. En fait, ça sera limité par la puissance totale de la plaque
– Les minuteurs : à part les plaques bas de gamme, toutes ont un minuteur par zone
– Le réglage de maintien au chaud (pas si important que çà : avec un peu d’habitude, vous saurez vite qu’il faut mettre à 3 ou tant votre plaque)
– Les fonctions de sécurité : bouton de verrouillage des autres boutons, arrêt automatique de la plaque si rien n’est dessus, anti surchauffe (la plaque s’éteint si la température monte trop), anti liquide (si de l’eau déborde sur la plaque, elle s’éteint aussi)
– Le nombre de niveaux de réglage de puissance : il varie de 9 à 18 environ; comme le nombre de vitesse sur un vélo, à moins d’être un super pro, un nombre aussi élevé de graduations ne sert à rien.

Le prix

Les prix vont, dans le grand public, en gros entre 200 et 1500 euros. A 200 ou 300 euros, ca sera du bas de gamme.. A vous de voir selon votre budget

La qualité

Le gros problème des plaques à induction, c’est que vu le peu de fonctionnalités pour différencier, une bonne partie du choix se fait sur la qualité. Or, la sensitivité des boutons, la résistance de la plaque aux rayures, la facilité de nettoyage.. tout cela ne se voit pas en magasin ou sur internet.. il faudra donc vous fier à la marque ou à un test.
Pour vous aider, voici une idée des niveau de qualité des différentes marques : rien de nouveau, c’est un niveau comparable avec les autres
électros (c’est à dire qu’un frigo Siemens est aussi meilleur qu’un frigo Faure..)

  • Haut de gamme : Novy, Kitchenaid, De Dietrich (attention au SAV car c’est le groupe FagorBrandt), Miele
  • Milieu de gamme et bon rapport qualité/prix : Siemens, Bosch, Electrolux
  • Moyen : Sauter, Neff, Whirlpool
  • Bas de gamme : Faure, Beko, Candy, Rosieres, Airlux..

Les astuces

Contrairement à ce que nombre de cuisinistes proposent, ne mettez jamais de tiroir à couvert en dessous de votre plaque à induction !
Les  tables à induction permettent d’économiser 30 à 50% d’énergie pour la même cuisson, par rapport à du gaz ou du vitrocéramique. Génial pour la planète et notre portefeuille !

De bons liens pour approfondir :
Blog de JLM Diffusion
quechoisir.org

Posted in Cuisine Tagged with: