novembre 1st, 2015 de nvoi

Grand oublié des plans « optimisés » des années 90 et 2000, le cellier, ou arrière-cuisine ou buanderie ou lingerie selon les gens, est une pièce qui revient en force avec les nouvelles normes thermiques de construction de maison ou d’appartement neuf.

En effet, l’orientation des pièces « techniques » souvent à l’est ou au nord, pousse à mettre entre la cuisine et le garage, cette pièce « cachée » de la maison.

Où le placer ?

Le cellier est souvent placé dans la zone la moins ensoleillée du logement. Cela parait logique car il n’a pas de besoin impératif de fenêtre : on y garde des aliments au frais et au sec, ou du rangement ou du linge, de même au frais et au sec.

Cependant, le placement peut être différent car cette pièce sert souvent, de nos jours, de fourre tout : balais, pommes de terre, casseroles, lave-linge, étendoir, chauffe-eau.. on peut y trouver toutes sortes de choses. Or, du moins sur un logement à étage, toutes les fonctions « lavage » et « séchage » pourraient très bien se retrouver à l’étage : c’est quand même plus logique de s’occuper de ses vêtements, à côté de là où on se lave et s’habille. Mais faire tourner une machine la nuit, à l’étage, à proximité des chambres.. mauvaise idée aussi. Donc il n’y a pas de solution miracle.

 

Besoin ou pas ?

Le besoin de cellier dépend avant tout de votre mode de vie, et de la surface du logement. En dessous de 80/90 m2, il risque de prendre de la place précieuse pour les autres fonctions de votre maison. Au delà, ne pas en avoir serait dommage, il peut ne faire que 4 m² et déjà permettre de stocker une machine et quelques étagères.

Quelle surface ?

Si vous construisez un cellier dans votre futur logement, sa taille variera en fonction de la taille globale de votre maison, et surtout, de son nombre de chambres. En effet en toute logique, le volume de linge et de provisions à stocker, va être directement relié à votre nombre de chambres. De 4 à 10 ou 12 m2 pour une très grande maison, toutes les tailles sont possibles.

Lors de la revente, le cellier sera un atout. Il permet de stocker moins dans la cuisine. Or, une cuisine coûte très cher à meubler. Et il permet aussi d’éviter de laver du linge dans le froid du garage.

Posté dansPlan Tagués avec :